Welcome To Europe

Roumanie, Serbie et Kosovo: plus ou moins l*Europe

13:29, 12/03/2010, Mitrovicë .. Lien
Mots clefs :

Un bon mois sans ecrire un article...on dira que c'est la faute a la fatigue et a Istanbul. Pour Istanbul, les explications seront peut etre dans un prochain article. Pour la fatigue...j'en suis a cinq mois de balade et je me suis amuse a griller un peu d'energie ces derniers temps, notamment en enchainant les voyages de 8 ou 16 heures en bus.

Quelques explications...

En quittant Prague, je pensais aller sur Budapest. Allez savoir pourquoi, lorsque j'ai contacte mon hote je n'ai pas vu qu'il habitait en fait a Cluj Napoca, en Roumanie. (et pas a Budapest comme je le pensais...). Ca parait tout bete comme ca, mais quand on arrive a 23heures dans une ville qui n'est finalement pas la bonne -Budapest- et qu'on doit trouver rapidement un moyen de transport pour faire les 466km qui vous separent d'une destination a laquelle vous n'aviez pas songe...C'est vrai que j'aurais pu essayer de trouver un hotel ouvert, peut etre pas trop cher, mais ca aurait ete nettement moins rigolo.
J'ai donc trouve une "navette" qui m'a depose 8heures plus tard a Cluj Napoca dans un etat de fraicheur contestable. Ce jour et cette nuit la, je me suis enfile 16 heures de bus entre Prague et Cluj Napoca, et n'ai quasiment pas dormi. Qui a dit que c'etait a cause de la conduite de mon chauffeur dans un van surcharge?
Meme le fait qu'il fasse cette "navette" depuis 12 ans ne m'a pas rassure. On ne peut pas, toute sa vie, telephoner, eviter les voitures qui arrivent en face dans les cols montagneux de Roumanie et eviter les sorties de route en conduisant de nuit...Les barrieres de securite eventrees a l'approche de Cluj Napoca me donnent malheureusement raison.
A defaut d'etre un conducteur attentionne, il etait assez sympa pour me "reveiller" a deux heures du matin pour partager un casse-croute dans une sorte de Motel-Restau Routier perdu dans une sorte de No Mans Land hongrois (la nuit c'est l'impression que ca donne) et me deposer a 8heures du matin a la porte de mon hote (celui qui etait cense habiter a Budapest...). Meme pour moi, tout ca est un peu complique a suivre.



Voici pour le cote sexy de l'article. Vous avez le droit d'aller fumer une clope avant de lire la suite.
 

Quizz 

Avant de parler vraiment de la Roumanie, de la Serbie et du Kosovo dans un ordre qui m appartient, je voulais soumettre les quelques lecteurs et/ou lectrice à un petit quizz sans reponse (depuis quand je donne des reponses?):

- Quelle est la capitale de la Roumanie? de la Serbie? du Kosovo?
- Quels sont les pays frontaliers de la Roumanie? de la Serbie? du Kosovo?
- Citez des personnages celebres de ces pays qui ne soient pas reconnus comme dictateurs ou meurtriers.
- Souha?tez-vous vous rendre dans un de ces pays pour les vacances?

Admettons le, bien que certains d'entre vous revent de Belgrade ou de musique serbe...pour le reste, ces pays ne sont pas les pays les mieux connus d'Europe.
Au mieux les supporters de Bordeaux se rappelleront du 1-0 contre Cluj a Chaban Delmas en Ligue des Champions, et d'autres seront sur que c'est vraiment trop bien que le Kosovo soit independant. Bouh la mechante Serbie...

Je vais pas faire mon malin plus longtemps, vu que je n'en savais pas plus.

L'Europe? Oui surement, mais differente

Lorsque l'on parle de l'Union Europeenne et des pays qui souhaitent l'integrer on imagine l'Allemagne, l'Italie, peut etre la Turquie...A l'exception de la Turquie, on s'imagine que l'on a tous un peu les memes modes de vie, un peu les memes preoccupations...Et bien la Roumanie, la Serbie et le Kosovo m'ont servi le contraire sur un plateau.

Je ne sais pas vraiment par quoi commencer...la politique?...la religion?...

Commencons par la nourriture donc!

La nourriture etant assez chere un peu partout en Europe, je n'a? jama?s vra?ment l'occasion de tenter les specialites locales a moins que le Kebab ne soit reconnue comme deuxieme plat europeen apres le Mac Do. Ce qui ne me choquerait pas plus que ca.

Si en Roumanie je me suis arrete aux frites parsemees de gruyere rape (?) et autres cotelettes b?en grasses, au Kosovo, je me suis fait bien plaisir. Grace a l'occupation turque pendant c?nq siecle dans cette region, j'ai pu redecouvrir les Börek (maison), les döners et...les böreks. Plus quelques viandes preparees a la sauce locale, et autres plats surgras, dont j'a? oublie le nom. Ca pourrait tout bete, mais se faire vraiment plaisir avec de la nourriture simple et calorique...ca vous donne un sourire gras bien large.


Et puis il n'y a pas que la nourriture, il y a l'alcool. En Serbie, c'est une culture. La culture du Rakia. Etant malade un petit bout de temps, la famille de mon ami Goran m'a soigne a coups de shooters, voir de bols de Rakia ebouillante et resucre. Le Rakia est une sorte de liqueur locale qui devient une eau de vie quand elle est faite maison. Je l'ai principalement testee maison...Ca parait drole comma ca, mais certains jours, c'est toute la famille qui prend son verre de Rakia avant d'aller bosser. Le principal argument: Ca accelere la circulation sanguine, donc ca reveille bien.
Ami francais merci de ne pas critiquer quand les docteurs amis du monde viticoles vous conseillent de boire un verre de vin rouge par jour.




Tout est question de tradition, voir de croyance.

Quelle transition pour parler de...

... la religion.

La Roumanie et les serbes (de Serbie ou du Kosovo) ont ceci de commun qu'ils sont des croyants orthodoxes particulierement pratiquants.


Un de mes hotes serbes m'expliquera qu'il y a un peu d'hypocrisie la-dedans. Son oncle travaille pour la police. Il y travaillait deja sous le regime communiste qui *interdisait* la pratique du culte orthodoxe. Il appliquait les directives et la pensee gouvernementale jusque dans les repas de famille. Maintenant, toujours membre de la police, c'est l'un des plus pratiquant de sa famille, et lors des memes repas de famille, il s'etonne que son neuveu ne se montre jamais a la messe...

Toutefois, en Rouamnie comme en Serbie, je n'avais jamais vu d'eglise aussi frequentees en dehors de la messe. Contrairement a la France, les eglises ne sont pas que des musees. Mes amis du Kosovo sont eux aussi particulierement croyants et pour certains de vrais pratiquants. En France, si ce n'est un ami de mon age, je ne connais personne qui pratique a ce point. C'est peut etre parcequ'en France, contrairement a ces pays, le decalage entre les moeurs actuelles et celles de l'Eglise est plus un gouffre qu'un decalage. La societe serbe suit assez bien les valeurs orthodoxes ne serait-ce que dans le refus du darwinisme ou l'homophobie bien installee. 



Valeurs

Concernant les valeurs, mes amis serbes rencontraient pour la premiere fois quelqu'un qui ne croyait ni en Dieu, Adam et Eve, ou autre vie apres la mort (je considere que la vie avant la mort c'est deja pas mal), qui defendait le droit a l'IVG et qui assumait d'avoir des amis homosexuels. Une des personnes presente dans la discussion me demandera pourquoi je ne les tape pas? C'est une question bete, d'un gars un peu bete qui ne represente pas du tout les serbes que j'ai rencontre. Mais, personne dans le groupe où nous etions n'a paru vraiment choque...peut etre un peu indigne par la betise de cette personne.

Paradoxalement (?), ces personnes sont les personnes les plus accueillantes que j'ai pu rencontrer, quite a en devenir un peu genants pour un francais plus habitue au chacun pour sa gueule. Je ne sais pas comment l'expliquer, mais dans leur attitude et dans les faits, les serbes sont les personnes les plus hospitalieres que j'ai rencontre...

 Des images

D'ailleurs parlons en des images. De la Roumanie, je n'avais que des images bien floues. Peut etre un village roumain, une charette, un pays pauvre, un pays de l'UE? Meme si les maisons et autres immeubles ne ressemblent pas a ce que lon peut avoir l'habitude de voir en Europe de l'Ouest, Cluj est une ville moderne, avec son centre commercial clinquant, avec ses voitures recentes, ses tags...



La seule chose frappante qui m'ait frappe, en tant que francais, c'est cette photo:


La famille doit payer 130000euros pour esperer sauver leur fils d'une leucemie, ils appellent donc aux dons.

Concernant le Kosovo et la Serbie, c'est bien connu, dans le conflit des balkans, ce sont les serbes les responsables, les mechants, les pas beaux. Ils sont tellement dangereux, que l'ambassade de France au Kosovo recommandait de ne pas aller au Kosovo, specialement dans les enclaves serbes et d'y prendre des photos. Manque de bol, c'est la que j'allais pour prendre des photos, et j'allais essentiellement etre heberge par des amis serbes.

C'est la que j'ai realise a quel point, en France, il etait evident que le Kosovo soit independant. Pourquoi en douter? Nous, citoyens francais, sans rien en connaitre, sommes convaincus de la legitimite de l'independance de cette zone des balkans.

Sans refaire l'histoire de l'implosion de la Yougoslavie, permise par les actions de l'OTAN. http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/kosovo/otan-operation
http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/kosovo/otan

Sans oublier le parti pris du Tribunal International de La Haye. Lors d'une balade a Kosovo Polje, j'ai eu la chance de croiser le chemin, selon mon ami serbe, d'un criminel de guerre albanais (entoure de garde du corps et autres berlines sombres), envoye a La Haye puis relache. Actuellement, au Tribunal International, dont l'une des missions est d'aider au retablissement de la paix et de la verite...on s'attache plus a justifier l'action de l'OTAN aupres de l'opinion publique en jugeant essentiellement du criminel de guerre serbe. Qui jugera les bombardements, illegaux, de l'OTAN?

http://www.courrierinternational.com/article/2010/03/09/pourquoi-le-tribunal-de-la-haye-a-echoue

On peut aussi s'interroger sur le respect des ''grands'' pays occidentaux, bien sur engages dans l'OTAN, envers les decisions des autres pays du Monde. Pourquoi?
L'ONU, en vertue de la resolution 1244 reconnait le Kosovo comme region autonome faisant partie de la Serbie. Cette decision s'explique ne serait-ce que par la realite du terrain: le Kosovo est le coeur historique de la Serbie, et les principaux monasteres orthodoxes (rappelez vous de l'importance de la religion dans ce pays) sont en zone kosovarde.

Les etats de l'OTAN, hormis les pays comme l'Espagne qui ont une epine catalane dans le pied, sont juste passes outre cette resolution votee par l'ONU. Ils sont passez outre le point de vue de la majorite des pays du Monde. Qu'est-ce qui leur permet d'adopter cette attitude? Les besoins de former les armees des nouveaux pays? D'installer des bases dans des pays forcement amis entre l'Europe de l'Est et le Moyen Orient? Ou juste le fait d'avoir la plus grosse?

http://en.wikipedia.org/wiki/United_Nations_Security_Council_Resolution_1244
 

Mais cela suffit peut etre a comprendre la presence de portrait de Poutine et de drapeaux russes de-ci de-la (principal soutien de la Serbie, consideree comme pays ''frere'' par mes amis) et une certaine des forces europeennes et de l'OTAN.


Je n'irais pas dire que la declaration d'independance est fondee ou infondee. Je m'interrogerais juste sur la notion d'independance...Un Kosovo independant de la Serbie? C'est un fait. Mais aux vues de tous les drapeaux albanais et americains (voir quelques allemands et autres pays europeens) flotter sur les principaux batiments, monuments, maisons ou magazins...On a legitimement le droit de s'interroger sur l'independance du Kosovo.  On peut d'autant plus s'interroger lorsque l'on apprend le projet des nationalistes albanais d'etablir une ''Grande Albanie'' dans les balkans. Mon ressenti, c'est que cette independance ressemble a une annexion...



 

Et j'irais plus loin, lorsque l'on reproche a l'Etat d'Israel de construire des colonies en Palestine et de repousser les palestiniens, qu'en est-il des exactions commises contre les serbes par la majorite albanaise? Qu'en est-il de toutes ces maisons serbes a vendre? Pourquoi les serbes sont obliges de vendre leur propre maison?
Et qui donne l'argent et d'ou viennent tous les albanais qui construisent actuellement des centaines de batiments (certains toujours vides) aux alentours de Pristina? C'est ce qu'on appelle une colonisation?



Je ne veux pas faire de pamphlet anti-Kosovo. Mais je souhaitais juste vous faire part d'une situation un peu plus complexe que celle presentee dans les medias et par nos Ministres des Affaires Etrangeres plus specialistes des sacs de riz populiste que d'ethique. Qu'est-ce qui nous a convaincu que le Kosovo devait etre independant? Des images. Et le plus simple de vendre des images trashs, avec des idees simples. Merci le journalisme.

Mais bon, des exemples j'en ai bien d'autres, mais je souhaite rappeler que j'ai passe ces 12 jours seulement avec des amis serbes. Bonjours l'impartialite. Donc, je vous laisserais vous informer vous meme sur les persecutions de 2004, les destructions de monasteres, les refugies serbes qui vivent dans des conteners offerts par la Russie...mais aussi sur les exactions serbes.



Des points de vue sur le Kosovo il peut y en avoir des centaines, je regrette simplement qu'on ait seulement acces a un seul point de vue en France.

Si vous voulez vous faire votre point de vue sur le Kosovo, je vous invite a vous y rendre. Je ne le savais pas avant, mais aux vues de tous les Motels et Hotels qui se construisent, le Kosovo va peut etre devenir une region touristique...




Les prochains jours

16:23, 11/03/2010, .. Lien
Mots clefs :

Jusqu'a maintenant, je n' ai pas tellement parler de mes etapes, du voyage en lui meme. Je parle en quelques lignes de mes periples mais sans plus.

La, les choses changent...

Demain je commence ma plus grosse etape, la plus longue, peut etre la moins raisonnable aussi, physiquement parlant. Ce periple dans le periple durera 23 jours et m'amenera, si tout se passe bien, d'Ankara a Berlin via la Grece et l'Italie. Quelques 4500km.

Pourquoi retourner a Berlin? J'ai la chance d'avoir rencontre ma copine dans la ville que je prefere. Ou comment joindre l'utile a l'agreable (c'est d'un romantisme cette phrase, nimporte quoi).

Bref, voici le planning que je suis sense respecter:

Ankara-Grece-Bari (Italie): 1900km

Vendredi 12:
Adios Ankara, retour a Istanbul en train pour deux nuits histoire d'y (re)rencontrer quelques personnes.

Dimanche 14:
Je dirais a bientot a Istanbul et a la Turquie dans la nuit avant d'arriver au petit matin en Grece et de decouvrir Thessaloniki.

Mercredi 17:
La on arrive a l'aspect ''J'ai de la chance'' du voyage. Je partirais le matin de Thessaloniki pour rejoindre Igoumenitsa en auto-stop. L'idee c'est de faire les quelques 300 bornes qui separent les deux villes avant la tombee de la nuit, vu que le soir meme, un ferry que j'ai deja paye part pour Bari en Italie. 300kilometres, c'est faisable bien sur, mais mes deux dernieres tentatives d'auto-stop ont ete bien miserables et m'ont force a utiliser le train et le covoiturage.

Jeudi 18:
Je pourrais directement quitter Bari pour rejoindre Corigliano Calabro, mais non, je suis deja un peu fatigue, donc repos.

Bari-Calabre-Rome:
1160km

Vendredi 19:
En route pour Corigliano Calabro, en stop, approximativement sur la route de Reggio di Calabria. Pourquoi Corigliano? Le nom me plaisait.

Samedi 20:
Espere arriver a la pointe sud-ouest de la botte italienne-detroit de Messine- a Reggio di Calabria pour deux jours et demi. Cette fois-ci j'ai deux bonnes raisons de m'y rendre:
- mon grand pere a debarque sur le detroit de Messine en 39-45, et ca me fait tout drole de passer la-bas.
- c'est l'une des regions les moins accueillantes envers les migrants, avec notamment des agressions il y a peu. Donc c'est une bonne occasion d'aller y respirer l'air printanier.

Mardi 23:
Depart pour Naples et sa douce atmosphere...Je me demande si la situation concernant les dechets y est si dramatique.

Jeudi 24:
J'arrive a Rome ou je n'y passerais que quelques jours. Avec un peu de ''chance'' je verrais revenir les premiers Rroms qui ont ete expluses il y a quelques mois de Rome grace a l'appui de la Croix Rouge Italienne.

Rome-Berlin: 1500

Mardi 30:
Depart de Rome pour Modena. La aussi, le nom me plaisit bien...Encore une bonne raison de s'y arreter.

Mercredi 31:
Quitte Modena pour rejoindre l'Allemagne et la ville d'Innsbruck via un petit passage en Autriche.

Jeudi 1er Avril:
Avec l'esprit festif et rigolo du premier avril, je compte aller a...Nuremberg. J'eviterais toute fois d'y faire des blagues meme si le jour s'y pretait bien. Tant pis.

Vendredi 2:
Nuremberg-Leipzig. Ce sera une des plus petites etapes, mais aussi l'une des plus realistes. Avec la tete que j'aurais a ce moment du voyage, je ne sais pas encore tres bien qui me prendra en stop.

Jeudi 3:
Arrivee triomphale a Berlin sous les acclamations du public.





Petit detail, de taille: Je n'ai trouve des hotes que pour Thessaloniki, Rome, et Berlin...je sens que je vais bien me marrer.

1 nuit de bateau, 2 jours de train, 11 jours de stop...je veux prendre une photo de ma tete en arrivant.


Sinon, j'ai toujours bon espoir de finir mon article sur mon passage en Roumanie et au Kosovo, mais c'est un peu complique. Donc voilou, d'ici quelques jours...ou plus tard.




Prague, l'Histoire et une histoire

19:45, 3/02/2010, Prague .. Lien
Mots clefs :

Prague et moi, on a eu de mauvais debut. J'ai commence par en "suer" pour arriver a Prague. L'auto stop a refuse de fonctionner. Pourtant j'avais verifie: la bonne place, le sourire, la pancarte en langue locale...Rien, ca n'a pas demarrer. Donc, train puis sorte de covoiturage payant, qui ont fini par me deposer a Prague.

Mais le principal probleme, avec Prague, c'est que ce n'est pas Berlin. Arriver dans la capitale tcheque apres avoir complement profite de la capitale allemande...J'attendais de Prague, au minimum, les memes choses. J'attendais au moins la meme chose. Mais ces deux villes sont totalement differentes, et je ne m'etais pas prepare a la difference de rythme...Maintenant je le saurais, ce n'est pas parcequ'on enfile les bottes de sept lieux que le cerveau a le temps de suivre. Sinon, j'ai egalement pu faire une interview sur les Rroms presents en Republique Tcheque avec une journaliste de la Radio nationale. Je l'utiliserais autrement que sur ce blog...

 

Construire ou renover:

A Prague, c’est assez frappant de se balader et de regarder les murs et les immeubles autour de soi. C’est un peu comme si il y avait un perpetuel combat entre trois ages: un passe de gloire et de rayonnement, un passe communiste, et un present plus incertain.

Je ne ferais pas de cours sur l’Histoire tcheque (ou alors ce ne serait qu’un vulgaire copie-colle de Wikipedia), mais cette superposition de trois periodes fait partie, a mon gout, de l’identite de Prague. Les batiments impostants (comme le Theatre National, le musee national, les eglises*) sont assez bien entretenus et mis en valeur, les structures communistes (la Tour de la Television, le metro..) vous entourent a chaque deplacement, les batiments plus modernes sont d’une banalite europeenne, et les immeubles d’habitations, eux, sont relativement mal entretenus et donnent une vision assez negative (dans le sens: „les tcheques n’ont pas les moyens de renover“) de la ville.






Ce n’est pas qu’ils tombent en ruine, c’est juste que rien n’est fait pour sauver les apparences.

En ce qui concerne les habitations a Prague, il est aussi interessant de remarquer un petit fait. Les tcheques ne vivent pas, ou peu, dans le centre de Prague. Destine aux touristes (malgre l’absence de sourires commercants), le centre de la ville est assez onereux. Ce n’est qu’un exemple, mais les deux couchsurfeurs qui m’ont heberge etaient une taiwanaise et un belge. Ils etaient etudiants ou jeunes travailleurs.
Quelques discussions plus tard, en toute fin de voyage, avec mon hote tcheque –qui heureusement pour ce paragraphe n’habitait pas dans le centre- valideront cette hypothese que les tcheques vivent principalement dans la „banlieue“ de Prague.

Au coeur des destructions europeennes:

Meme si un peu plus haut je vous ai renvoye vers Wikipedia en ce qui concerne l’Histoire, je ne peux m’empecher de faire une petite aparte. Pourquoi? Parceque beaucoup pensent que la Republique Tcheque est encore la Tchecoslovaquie ou qu’il serait surement difficile pour beaucoup d’entre nous de situer directement ce pays et sa capitale sur une carte muette (c’etait mon cas...). Prague n’est pas qu’une ville ou il n’est pas cher de se bourrer la gueule pour les touristes –certains diront anglais.

Ce fut l’une des capitales les plus importantes en Europe lors des siecles passes, avec un certain rayonnement politique et culturel. L’un de leurs rois fut, par exemple, intronise empereur du Saint Empire Romain (certes, au XIVeme siecle).

Le plus important des problemes de la Tchequie, fut probablement d’etre situee trop proche de l’Autriche-Hongrie, de l’Allemagne du III Reich, de la Russie sovietique...Ainsi, la plupart des conflits majeurs europeens de ce dernier siecle sont passes par ce pays, qui n’a pas necessairement toujours pu compter sur ses allies occidentaux comme la France et le Royaume Uni (voir les Accords de Munich de 1938).


Ainsi, malgre un passe dore, la Republique Tcheque a ete marginalisee, et devenue une puissance „mineure“ en Europe. Mais malgre tout ce que l’on veut bien lire, la Republique Tcheque n’est pas eurosceptique en soir, un seul homme (ok, en l’occurence, c’est le premier ministre...) ne representant pas tous les tcheques.

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2009/05/la-république-tchèque-ratifie-le-traité-de-lisbonne-et-de-26.html

http://www.lemonde.fr/europe/article/2008/10/26/le-front-eurosceptique-affaibli-en-republique-tcheque_1111220_3214.html

 

Georg

Et dans toute cette Histoires, il y a des histoires qui passent plus inapercues. Comme celle de Georg. Georg, il a 55 ans et vit a Prague. Enfin, vivre c'est un bien grand mot. Georg est SDF. On s'est rencontre sur un banc, un jour ou je me caillais. Il y avait un peu de soleil ce jour la, alors ui et moi, on faisait comme si on se prenait un bain de soleil. Un bain de soleil gele. Je l'ai vu arrive de loin. Je fumais une clope, donc il a du se dire que le gars avec son gros sac a dos (probablement un touriste) avait bien les moyens de lui filer une clope. J'ai pas attendu qu'il demande, je lui ai tendu une clope. Ca me fera peut etre pas aller au paradis, mais ca lui evitera de mendier. Toujours ca de gagne. Il s'est pose sur le banc juste a cote. Il parle une sorte d'anglais casse melange a deux ou trois mois de francais, un accent tcheque bien present, et surtout des signes et des regards. Finalement, on a pu taper la discussion.



Ca fait quelques temps qu'il est sans abris. Mais comme beaucoup d'autres, il ne l'a pas toujours ete...Il a travail en France au black: Paris (Parisse), Rennes, Nice (Naillece). Il connait aussi pas mal de trucs sur l'Histoire. Je ne sais pas trop pourquoi ni commentmais il est venu a me parler du vol des oeuvres d'art en France par les nazis durant la Seconde Guerre Mondiale...Je crois qu'il etait assez content de me parler de ca. Je ne suis pas sur que beaucoup de gens aient le temps de prendre un bain de soleil gele avec lui et de taper la discussion.

Ensuite, il m'a assez directement parle de ses problemes. Je dirais meme qu'il y est alle "cash". "Money? money for me? No eat today. My shoes, broke." (Argent? Argent pour moi? Pas mange aujourd'hui. Chaussures cassees.)

Ben non desole, j'ai pas d'argent a te filer. Quelques minutes apres, je m'en suis voulu de ce reflexe. J'aurais pu lui filer un hot dog a un euro...mais bon, comme un con, je l'ai pas fait.
Meme si je ne lui ai pas file d'argent, on a continue a parler un peu. Il m'a explique ce qu'etait la situation a Prague, et en chiffres s'il vous plait. A Prague, il y a environ 5000 SDF pour environ 150 places en foyer. Ce matin la, il s'etait fait virer de l'Hopital ou il avait passe la nuit, donc il n'avait quasiment aucune chance de se trouver une place pour ce soir. 

Concernant ses chaussures, trouees, il pourrait en avoir au magazin social de la Croix Rouge. Un seul probleme, il faut payer. Et quand on n'a pas d'argent pour s'acheter a bouffer, on n'a pas d'argent pour s'acheter des chaussures. Petit point de vue personnel: comme si la Croix Rouge, logee dans le quartier historique de Prague, dans un immeuble bien sympathique (style maison bourgeoise) ne pouvait pas donner ce genre d'affaires. Mais bon, ce doit surement etre une question d' "ethique"...Tout a un prix, meme la dignite humaine.

Pourquoi rester a Prague? Pourquoi ne pas essaye
r une autre ville? Pas de famille, pas d'amis...qu'est ce qui le retient?..."Why?" Il m'a balance ce "why", comme un "a quoi bon?".  

 

 




{ Page précédente } { Page 3 sur 11 } { Page suivante }
Le livre Tirana, la fin d\'un été

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Remerciements

Derniers articles

Nouveau voyage...Nouveau blog
Remerciements
Prochain adresse à retenir

Sites favoris

Blog photos
Blog guyanais de deux bordelaises
Translate, traducir, ?????????...

Amis

dedicaces
amisdebaboucar
dunordausud
pauldub
ysa
papatrek
fannypoupiaustralie
cathdesmontagnes
tantan
myriametluc
gregetlaura

free counters