Welcome To Europe

Petites histoires d'un bar

01:50, 5/11/2009, Gand .. Lien
Mots clefs :

Je m'essaye à l'écriture. Voici donc les Petites histoires d'un bar de Gand.

 

 
 
C’est pas qu’elle ne l’aime pas. Elle est juste absorbée par son bandit manchot dans un bar enfumé. C’est un peu pour elle aussi qu’elle joue. Mais là, elle est absorbée.
Alors sa gamine absorbe des friandises, toussote, et regarde des extraits de dessins animés sur un ordinateur tout proche.
Un vieux fume sa clope. Il est posé juste derrière la joueuse. Il lui parle un peu, de temps en temps, et la mate un peu, de temps en temps. Elle appuie de plus en plus nerveusement sur les touches du bandit manchot. Elle va embrasser sa petite. Et repart de suite sur son escroc mécanique. Elle perd petite somme par petite somme.
Il y a une rangée de tables le long du mur. Quand elles sont occupées, elles le sont par un seul qui trompe l’ennui avec une clope, un café ou une bière, et en reluquant le bar, un journal ou la joueuse. Je suis dans cette rangée. On trompe l’ennui.
Le bar, lui, est plus animé. On y fume autant que dans la rangée, mais on ne boit que des bières, et surtout…on parle…flamand. Le serveur aux dreadlocks de près d’un mètre de long est facilitant : « Hum non, nous on fait pas de sandwichs ici, mais tu peux aller acheter là-bas et après tu le manges ici, ou tu le manges là-bas, ils font aussi du café. ».
Deux gars sont assis à une table près de la baie vitrée, près de la rue. Ils ont la quarantaine et pourraient préparer un projet artistique sensationnel. Mais ils profitent de se rencontrer, d’avoir un égal à qui parler, pour refaire le Monde, la Belgique, la Flandre, leurs vies. On trompe l’ennui et les déconvenues, plus que les échecs. Un jour, peut être.
Derrière un pilier en briques rouges, un verre de coca vide et sa tranche de citron sont abandonnés et attendent d’être débarrassés.
Deux gars sont entrés. Ils sont deux et le bar est plein. Alors ils hésitent et finissent par s’asseoir, un peu à contre cœur, dans la rangée des esseulés. Leurs regards envient le bar. Il leur restera les bières, les clopes et la joueuse.
Un gars rentre, s’assoit, se lève et se barre aussitôt.
Un autre type regarde son portable et se demande qui appeler. Ils cherchent quelques personnes du regard. Il « bip ». Il attend qu’on le rappelle, puis c’est lui qui rappelle. Petit spleen dans le regard.
Le quatrième café de la journée ne me rend pas nerveux. Je tremble juste un peu, au niveau des mains et des jambes.
La joueuse a maintenant posé le pied sur la machine, comme un cowboy le ferait une barre à quelques centimètres du sol dans un saloon. Elle est de plus en plus nerveuse. Elle a compris qu’elle ne gagnerait pas aujourd’hui. Alors comme pour se venger, ses sont de plus en plus secs. Sa gamine toussote et s’emmerde un peu.

Au milieu du flot de parole, des sons et des coups reçus par les machines à sous, la musique est étrange. Elle donnerait le sourire à ceux qui sont heureux, et accentuerait la peine de ceux qui sont seuls. C’est un peu folk, un peu pop, un peu Yann Tiersen, un peu balade engagée…ambiance posée.
Elle tape du poing sur son bouffe-fric.
Une soucoupe tombe et explose. Quelques regards cherchent un coupable, mais globalement on s’en fout. La petite va voir le barman ramasser calmement les débris, puis elle retourne sur l’ordinateur. Et puis non. Elle va s’emmerder prêt de maman.
Levy, un des gars qui était dans ma piaule à l’auberge de jeunesse, doit être trempé. Il se balade à vélo le long des bunkers et autres sites des deux guerres mondiales. Il va jusqu’à Boulogne aujourd’hui, ou demain. Il flotte une bruine désagréable.
La joueuse se venge sur la machine à sous.
Il est midi passé. Le bar se remplit. Ceux qui étaient là restent tous, rejoints par les ouvriers et autres employés du quartier. Première femme dans la rangée qui compte désormais une dizaine de gars. Seule à une table, avec un café et un origami créé à partir d’un emballage de biscuit, ses épaules remuent discrètement sur la musique.
Je m’en grille une autre.
Les habitués se déplacent, du bar aux tables, pour en saluer d’autres.
La joueuse appelle le barman. Il se déplace et lui file une bonne centaine d’euros. Il lui file des billets. Une avance ? Des gains ?... ? Je ne parle pas le flamand.
Une partie dans la poche, et vingt euros dans la machine. La petite est allée se chercher une chaise, et l’a mise entre le bandit et sa mère qui continue à jouer pendant que le vieux semble compatir tout en la reluquant.
Ce déplacement a fait voir le verre de coca au barman.
Une petite Rrom, huit ou neuf ans, est entrée dans le bar avec un petit papier sur lequel il y a un texte en flamand. Elle fait la manche et essuie refus sur indifférence. Je ne lui donne rien. Le vieux non plus. D’ailleurs il en a marre de mater la partie de la joueuse. Alors il va filer ses thunes à une autre machine à sous.
 


Mon petit tourisme

23:10, 4/11/2009, Gand .. Lien
Mots clefs :

Bon je dois l'avouer, après Calais, je m'octroie une petite pause en terme d'intensité à Gand (ou Ghent, ou Gent...au choix). L'occasion pour moi de renouer un peu avec le tourisme même si mes moyens restent assez limités (les musées sont très beau de l'extérieur aussi!!!)

Mais bon, le tourisme sans moyens...je pense que je vais vite m'en lasser. Prendre des photos de bâtiments, passer dans de grandes avenues bondées, prendre un petit café à deux euros sur une place indiquée dans le Guide Michelin, et enfin, devenir, se comporter, être TOURISTE. Ca m'ennuie. Là ça va parceque je suis fatigué et que Gand est une ville sympathique, étudiante, pleine d'histoire, de gens, de petites rues et petits bars qui parfois me rappellent Berlin.

Je reste jusqu'à Dimanche dans la journée. J'essairais d'être dimanche soir à Bruxelles, ou pas. A voir.

J'y serais de toute façon entre le 10 et le 12 au minimum. Et puis le GO PASS me permet d'envisager quelques visites à l'improviste en Belgique. Pour 50€ (moins de 26ans et quelques chose comme 80€ pour les plus expérimentés) j'ai le droit à dix voyages en train sur le territoire belge, à l'exception des villes frontières. Donc la côte belge, Bruxelles, Liège, Anvers, Louvain, Spa et autres destinations me restent accessibles. D'autant que dans le plat pays, les distances sont courtes, mais couuuuuuuuurtes. Gand est à moins de trois quart d'heure en train d'Anvers, Brugge, Bruxelles...par exemple.

Pour ce qui est de Gand en elle-même, cette ville est vraiment impressionnante. C'est la première ou deuxième ville universitaire du pays (50 000 étudiants pour 230 000 habitants). Enormément de monde utilise le vélo comme moyen de transport. Ils doivent se compter en dizaine de milliers. J'ai même vu un parking à vélo à deux étages. Totalement improbable en France où une université est considérée écolo dès lors qu'elle crée 100 places de vélos qui ne seront de toute façon pas utilisées. Ces étendues de vélos...c'est fou.

Mais bon, je suis sûr que si ils avaient autant de côtes et faux plats que chez nous, ils seraient sûrement moins écolos! (oui j'essaye de nous déculpabiliser un peu).


D'ailleurs, à Gand, les vélos sont un peu la propriété de tous les habitants de la ville. Je m'explique: Anthony, un ami flamand, présent à Gand depuis trois ans, en est à son huitième vélo. Je ne sais même pas si il a acheté le premier ^^. Mais c'est globalement accepté, et vous trouverez facilement une pince si vous avez besoin d'un vélo...Bref, si vous venez à vélo à Gand, investissez dans un superbe cadena, ou vous en repartirez avec un "nouveau".

Autre objet d'importance à Gand: le parapluie (dites "paraplu" quand vous êtes en Flandres).

Cette note est seulement dûe à mon deuxième jour à Gand où le temps a alterné entre temps gris, pluie fine et grosse pluie. Sinon, ça va, les 12° de fin d'après midi sont largement supportables, surtout si vous les avez dans le bras...je me comprend :D .

Voici donc quelques photos Gantoises (?) et une intru venue de Calais en toute fin:

 

 

et donc la petite vue de Calais, qui pourrait finalement être fort sympathique:





Le livre Tirana, la fin d\'un été

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Remerciements

Derniers articles

Nouveau voyage...Nouveau blog
Remerciements
Prochain adresse à retenir

Sites favoris

Blog photos
Blog guyanais de deux bordelaises
Translate, traducir, ?????????...

Amis

dedicaces
amisdebaboucar
dunordausud
pauldub
ysa
papatrek
fannypoupiaustralie
cathdesmontagnes
tantan
myriametluc
gregetlaura

free counters