Welcome To Europe

Belgique flamande

18:04, 9/11/2009, Bruxelles .. Lien
Mots clefs : philosophiepolicearchitectureGéographieTourismeManifestationsphotographievélo

Cela fait une dizaine de jours que je me balade dans ce pays voisin appelé Belgique. Pour être plus exacte, je suis en Flandres depuis une dizaine de jours. Il est particulièrement difficile de décrire un pays, ou une région, quand on y reste si peu de temps. Mais, malgré la réelle frontière que j'ai rencontrée (la langue), plusieurs choses m'ont sauté aux yeux.

Le dépaysement n'est pas total. Les ados ressemblent à des ados, les Mac do à des Mac do...Rien de nouveau sur la Terre. Toutefois, l'architecture flamande fait partie de ces détails frappants qui vous font comprendre que avez quitté la France. Et puis la langue bien sûr. L'inaccessible "Dutch" , avec ses sonorités et ses phrases interminables, pour le bon touriste français moyen que je suis.

Mais la Flandres, ce n'est évidemment pas que ça. Dans ses nuances, dans ses détails d'importance, dans sa place en Belgique, la Flandre m'a réservé quelques surprises. J'ai vu ce que j'ai bien voulu voir, ce que mon oeil était prêt à voir.

Voici donc, avec quelques oublis, approximation et désorganisation, ce que je retiendrais.

Un territoire occupé:

La Flandre, est un territoire occupé par les flamands, et même particulièrement bien occupé. Ils sont environ 6 millions (à peu près 150 000 à Bruxelles) avec une densité de 450 habitants par km carré. Ce chiffre est particulièrement abstrait. Mais l'on s"apperçoit qu'il compte parmis les taux les plus élevés d'Europe. Cela se traduit, dans les faits, par la présence de villes importantes dans un périmètre réduit (Bruxelles, Anvers, Ghent, Oostende, Bruges, Zeebruges...). Les liaisons se font en très peu de temps par train (entre une demie heure et une heure). 

Mais la Flandre, ce n'est pas que des grandes villes. Il est quasiment impossible de trouver un paysage "désertique", c'est à dire qui ne soit pas occupé par autre chose que de l'agriculture. Il y a une miriade de petits villages, regroupés en municipalités alors qu'ils sont parfois séparés de quelques kilomètres. Mon hôte Edwin, m'a expliqué que ce regroupement de petits villages était pragmatique:

"Un petit village de trente habitants ne peut pas décider: Tiens on aurait besoin d'une piscine". Pragmatique. Ce regroupement, fait partie de mes interrogations sur l' "identité".

Politique interne:

Les journaux ont beaucoup parlé des risques de scissions, ce n'est plus vraiment d'actualité. Quoiqu'avec le premier président européen, qui pourrait être leur premier ministre, le cafouillis politique local pourrait reprendre.

Mais Edwin, parlera mieux que moi de la situation. Voici donc quelques petites phrases, bribes de conversations et illustrations:

"On est dix millions, on a 60 kilomètres de littoral, et chacun y veut une place."
Concernant l'urbanisation massive (et sauvage) qu'a connu la côte belge.


"Lorsque des gens âgés viennent d'Anvers, à Middelkerke, et qu'ils viennent avec leurs habitudes, ce sont aussi des migrants." Concernant l'importante présence de personnes à la retraite et les modifications architecturales qu'ont entraîné ce tourisme. Il n'y a quasiment plus d'habitations "belle époque" à Middelkerke. Certaines façades ont été sauvegardées...et "cachent" de nouvelles habitations.



 

"Heu, Edwin? -Oui? - En fait, vous ne voyez pas d'intérêt à être Belge, mais vous ne voulez pas que ça se termine? - Oui, c'est un peu ça"
Concernant le différent qui oppose les politiques flamands et wallons, et qui a amené à discuter de la scission de la Belgique. Certains politiques de Flandre, plus riche, reproche que ses impôts partent principalement vers la Wallonie, plus pauvre. Ils reprochent également aux wallons de ne pas savoir parler "dutch" quand eux parlent en général un bon français. Mais globalement, la population flamande, malgré la difficulté à communiquer (peu de flamands ont des amis en wallonie, l'inverse est vrai aussi), n'a pas envie de voir la Belgique finir ses jours.

 

Une "philosophie"?

Je ne ferais pas de généralités sur la gentillesse des belges-flamand, de leur sens de l'hospitalité... Il m'a été donné d'avoir des expériences "variées" et ce serait de toute façon inintéressant de poser ce genre de généralités. De plus, certains médias locaux dissertent déjà sur la question.

Ce que je retiendrais de la Flandres, et qui a tendance à se dessiner en Wallonie, c'est l'accés proposé aux personnes porteuses de handicap.

Des places de parkings à vélo réservées aux cyclistes porteurs de handicap, une personne porteuse de trisomie 21 travaillant dans le métro et nettoyant les affichages en braille à l'intention des personnes non ou mal-voyantes. C'est un autre niveau de réflexion.

Plus concret que les quotas à 5%. C'est une application réelle, visible, qui n'est pas stigmatisante. Elle permet aux personnes dites "valides" d'accéder au handicap, de l'accepter dans leur quotidien, de ne pas regarder ailleurs ou se contenter de payer une amende parcequ'on embauche pas le nombre suffisant de personnes handicapées.
 

Concernant le vélo, et même si j'en ai déjà parlé dans un article précédent, j'ai été frappé, principalement à Gand, de la présence en (sur)nombre de vélos. C'est impressionnant.
Sans parler des parkings sur deux étages...

Cela peut rejoindre, avec un léger raccourcis, la pensée écologique. Si en France vous trouvez dans les rues une poubelle seule qui sert à tous les détritus, en Flandre, il n'est pas rare de trouver trois corbeilles côte à côte, chacune pour un déchet spécifique.

Et comme en Allemagne, les différents types de verre sont triés.

Mais il n'y pas que le vélo:

Jusqu'ici, la Flandres pouvait être un très beau pays dans le meilleur des mondes. Mais j'ai pu déceler quelques revers de médailles.


Tout d'abord, une manifestation anti-fasciste qui a été réprimée par 410 arrestations. Bien sûr, la plupart ont évidemment été relâches. La manifestation était à la base pacifique. Ce qui m'a le plus marqué c'est l'arrestation de personnes particulièrement inoffensives et/ou qui n'avaient strictement rien fait. Comme une personne avec qui je parlais de puis un quart d'heure. D'un coups, d'un seul, quatre policiers en civil sont arrivés et l'ont arrêté, par surprise, sans plus d'explication. Ses amis étaient estomaqués...

Il y eu aussi ce photographe qui prit une photo du bon côté de la ligne, mais de trop près...

Ou ces deux manifestants qui "saluaient" à leur manière les départs des fourgons plein de manifestants...
 

C'était choquant, et même cynique. Une opération aussi arbitraire, aussi violente, contre une manifestation anti-fasciste. Non-sens.

 

De quoi donner à quelqu'un d'aller plus en avant, et de continuer à s'exprimer.
 

Sur la côte belge j'ai également pu rencontrer un policier, de la police maritime, avec qui j'ai pu discuter de la situation de l'immigration à Oostende. Les tentatives de passage ont explosé. Les arrestations aussi. Sous ses airs de carte postale, l'immigration pose un réel problème.

Un nouveau problème.

"Grâce" à la destruction de la "Jungle" à Calais, il y a effectivement moins de migrants dans cette ville. Ils sont simplement partis plus au nord, en Belgique.

La situation est difficile pour les migrants, qui sont toujours arrêtés, qui n'ont toujours pas de papier.

La situation est difficile pour les policiers, qui n'ont ni l'habitude, ni les moyens de travailler avec ce nouvel afflux d'humains en migration.

La situation est difficile pour la population locale, car il y aurait eu quelques tensions liées et provoquées par la présence des migrants. Le policier soulignera tout de même, qu' "après tout ce qu'ils ont vu, et être bloqué là, ça crée des tensions...c'est des jeunes comme toi".

Des jeunes comme moi, à Calais. Des jeunes comme moi, à Oostende. Des gars dont on ne veut pas. Des gars qu'on balade, entre deux impasses, entre deux postes de police.

 

 

 

A suivre: passage en wallonie, and a translation?

 


 



Le livre Tirana, la fin d\'un été

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Remerciements

Derniers articles

Nouveau voyage...Nouveau blog
Remerciements
Prochain adresse à retenir

Sites favoris

Blog photos
Blog guyanais de deux bordelaises
Translate, traducir, ?????????...

Amis

dedicaces
amisdebaboucar
dunordausud
pauldub
ysa
papatrek
fannypoupiaustralie
cathdesmontagnes
tantan
myriametluc
gregetlaura

free counters