Welcome To Europe

Point final...?

17:23, 10/05/2010, Berlin .. Lien
Mots clefs : europeAlbaniehorizonsFrancejeunedoutesvoyageurfaimvoyage

 Je ne sais pas si c'est de savoir mes ex collègues de formations en train de cravacher sur leur mémoire ou le fait de réaliser que j'ai abandonne ce blog depuis quelques semaines (ok, quelques mois) qui me fait revenir a l'écriture.

Si j'ai arrêté d'écrire, ce n'est pas parce que mon voyage s'est arrêté, ce n'est pas parce qu''il est devenu moins intéressant. Les choses ont change.

Premièrement, après cinq mois de voyages et d'interviews (ou tentatives) sur la question des migrants en Europe, tout s'est arrêté en Turquie. La fatigue, de nouvelles priorités (ou quand la vie privée réapparaît), de nouveaux objectifs, de nouveaux horizons, 4200 kilomètres en un peu plus de deux semaines  (et pas vraiment en première classe), des trouvailles et des retrouvailles...Bref, l'écriture en a pris un coups.

Les voyages forment la jeunesse, c'est déjà pas mal. On va pas en plus leur demander de former des pigistes.

La recette du départ...

Mais bon c'est pas tout de vouloir écrire, il faut savoir quoi écrire. Si je parlais de moi tiens...ou peut être de ce que c'est que d'avoir 21 ans quand on s'appelle Clément Blain. (C'est super égocentré, mais super assume  donc ça va).

Il y a environ un an je quittais le secteur du Travail Social. Je pensais que j'avais besoin de faire une pause, mais comme dans les couples, les pauses, c'est jamais la solution. Donc j'ai préféré mettre ça au clair et juste quitter le Travail Social. Sans que ça fasse plaisir (a soi-même et autres), on n'est pas oblige de toujours être d'accord avec soi-même, et de se sentir adapte au secteur avec lequel on pensait passer sa vie. La crise des 18 mois je suppose.

Ajoute un décès et quelques déceptions de passage et vous obtenez une grosse envie de vous barrer. C'est une recette un peu lourde a digérer mais qui peut néanmoins être très rapide a réaliser.

La question du service est par contre beaucoup plus complexe et nécessite plus de temps. Vous avez deux choix: prendre des pincettes, ou bien utiliser une louche. J'ai préféré la louche: "D'une manière ou d'une autre, je me barre".

Après cette petite préparation, épicée, et après l'avoir -faite- digérée vous êtes prêt a partir. C'est un plat légèrement hallucinogène qui vous fait un peu rêver. Et c'est pas si mal.

Mais voila, sept mois plus tard, retour a la case départ, le ventre vide. Et bien vide. Bien sur, en sept ou huit mois, je devrais savoir ou je veux aller. Évidemment. Mais....SURPRISE!!! Non, je ne sais toujours pas. La faute au réchauffement climatique? A l'impasse parlementaire en Grande Bretagne? Ou juste que je ne me sente pas adapte pour les études (pas maintenant en tout cas), et que j'ai pas envie de passer deux ou trois ans, ou plus ou moins, pour finalement me rendre compte que ce que je fais ne me plait pas. C'est un peu effrayant l'idée de foirer sa vie. Et bizarrement, en errant un peu, j'ai pas l'impression de la foirer tant que ça.

L'expérience

Mais même si on obtient pas de Licence ou autre diplôme en voyageant, j'ai tout de même l'impression d'avoir appris. Trois mots de serbe, deux mots de turc, j'ai amélioré mon anglais et un peu plus. Ne serait-ce que le regard des gens quand on s'assied dans une rue, au sec, après 10km de marche, avec son sac de voyageur, et avoir la sensation que dans leurs yeux on est une merde.

J'ai pu parler avec Georg, un gars sans-abris qui "vivait" a Prague, j'ai pu rencontrer a Helsinki la présidente a la sous-commission aux Droits de l'Homme du Parlement Européen, j'ai pu rencontrer Maria a Berlin, j'ai pu rencontrer Tue a Copenhague, je me suis réveillé sur un bateau avec le levé du soleil sur l'Archipel de Stockolm, j'ai pu rencontrer Goran et sa famille, j'ai pu rencontrer des militants et des migrants a Calais, j'ai été malade au Kosovo,j'ai rencontre un réalisateur italien a Bologne, j'ai discute du concept Couch Surfing a Nuremberg, je me suis fait peur avec l'auto-stop en Grèce,j'ai rencontre Deniz a Ankara...Bref, beaucoup de "je" la dedans, mais par ces rencontres, grâce a ces personnes, c'est mon expérience qui a évolué au gré de ces quelques 13 000km.

 

Dans ces expériences, bien sûr, il y a des déceptions de-ci de-là, mais globalement pas assez pour me donner envie de retourner à ce que j'avais avant ou à ce qui m'attendrais si je décidais que ce voyage serait "LE" voyage dont je me souviendrais toute ma vie et que je m'arrêtais de traîner sur les routes maintenant.

Le retour en forme de nouveau départ

Donc, bientôt de retour en France pour quelques mois (trois actuellement), j'ai encore faim. Donc nouveaux départ, en septembre, pour l'Albanie et pour trois mois.
Qu'est-ce que je vais y faire? Ah, la grande inconnue du voyage. Peut être que je vais seulement esayer d'améliorer deux ou trois choses et de faire avancer deux ou trois idées. Si j'arrive à faire ca en trois mois, ce sera déjà beaucoup plus que ce que j'arrivais à faire quand je restais coincé dans des schémas qui ne me convenaient pas.

Ensuite, si la faim est toujours là, ou en guise de dessert, un petit de voyage de deux mois sur un ferry, pour y travailler en tant que serveur ou pourquoi pas balayeur. C'est à voir, mais il y a tellement de choses à voir que je ne m'inquiète pas trop pour le moment.

 Bientôt, quelques photos pour clore ce blog. Un autre viendra probablement prendre la suite.



Berlin? 02

17:27, 28/07/2009, Berlin .. Lien
Mots clefs :

Like I said in the last article Berlin could be a shock for everyone. It's because, at each corner, in each disctrict you could have a surprise, or see something really different with regard to the previous day. Specially in Berlin East but you could have some surprises in Berlin West too.

Comme je le disais dans le précédent article, Berlin peut être un choc pour chacun d'entre nous. Effectivement, à chaque coin de rue, dans chaque quartier vous pouvez avoir une surprise, ou voir quelque chose de vraiment différent par rapport aux jours précédents. Spécialement à Berlin Est, mais vous pouvez aussi avoir quelques surprises dans Berlin Ouest.

Some examples:

Quelques exemples:

After a night (6 am) at Ostkreuz - Après une nuit (6h du matin) à Ostkreuz

Some meal - Un peu de viande

Pictures in street - Images dans la rue

Postdamerplatz consumer (Berlin West)
Between two times - Entre deux temps

Happy city - Ville heureuse

Twenty years and a light - 20 ans et une lumière

 Multicultural Toilets...

A Berlin's station - Une station berlinoise

 



Berlin?

01:30, 27/07/2009, Berlin .. Lien
Mots clefs :

Berlin...I don't  know yet what i will keep of this city. Like said Kelly it's "strrrange". Over this great meeting with my news european  friends, Berlin was really a shock. I've meet some french tourists and some people who live in Berlin since few years or months, and all said that: it's dangerous. All is possible, all is historic, all is strong. If you are not ready for this cultural shock, for this way of life you should take a ticket for the psychiatric hospital...
Berlin...Je ne sais pas encore ce que je vais garder de cette ville. Comme dirait Kelly c'est "étrrrrange". Au delà de cette superbe rencontre avec mes nouveaux potes européens, Berlin fut vraiment un choc. J'ai rencontré quelques touristes français et quelques personnes qui vivent à Berlin depuis quelques années ou quelques mois, et tous disaient: C'est dangereux. Tout est possible, tout est historique, tout est fort. Si vous n'êtes pas prêt pour ce choc culturel, pour ce mode de vie vous devriez prendre un ticket pour l'hôpital psychiatrique...

Some examples of the street culture, of way of life, street views, of history...
Quelques exemples de la culture de rue, du mode de vie, des vues de la rue, de l'histoire...

Holocaust tourist- Touriste de l'Holocauste

U-Bahn catholic tourism?- Tourisme catholique dans le U-Bahn?

Street food- Nourriture de rue

Berlin at 5:00 am- Berlin, 5 heure du matin

Mickael Jackson's head- La tête de Mickael Jackson

Circulations-

Musician looking for some coins in a station- Musiciens jouant pour quelques pièces dans une station

Musician looking for some coins in a wagon- Musicien jouant pour quelques pièces dans un wagon

Musician looking for some coins in a street- Musicien jouant pour quelques pièces dans la rue

On the wall of Mauerpark...- Sur le mur de Mauerpark...

Blue eye in the night- Oeil bleu dans la nuit

Sleeper in an underground urban jungle- Dormeur dans une jungle urbaine underground

Three old friends under control- Trois vieux amis sous contrôle

Two heads in the sky- Deux têtes dans le ciel

 German lightness- Légèreté allemande

German lightness 02- Légèreté allemande 02

Four windows, two colours- Quatre fenêtres, deux couleurs

TV tour in a Berlin's night- Tour de la Télévision dans une nuit berlinoise

German's pains- Douleurs allemandes

German's pains 02- Douleurs allemandes

 On tomorrow maybe some others pictures...

 

 



{ Page précédente } { Page 1 sur 4 } { Page suivante }
Le livre Tirana, la fin d\'un été

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Remerciements

Derniers articles

Nouveau voyage...Nouveau blog
Remerciements
Prochain adresse à retenir

Sites favoris

Blog photos
Blog guyanais de deux bordelaises
Translate, traducir, ?????????...

Amis

dedicaces
amisdebaboucar
dunordausud
pauldub
ysa
papatrek
fannypoupiaustralie
cathdesmontagnes
tantan
myriametluc
gregetlaura

free counters